Au Bunker de la dernière Rafale

............le blog de Norkhat 0_O ...sous le signe du Capricorne et du hasard-objectif...

23 mars 2009

Nemrod.

Dans l'enfer de Dante, Nemrod n'est ni écorché, ni brûlé vif.
Il est condamné à ne jamais parler
qu'une langue étrangère.



Posté par norkhat à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2009

L'Anti-Gilliath.

La pieuvre est un animal fabuleux, détourné à des fins de propagande et de cauchemar.
C'est un animal d'encre, de formes et d'ombres.
De couleurs.
C'est un art de l'espace.


J'aimerai écrire un texte, pour une plus juste répartition des pieuvres dans l'imaginaire humain.

En attendant je vous propose ce petit film fascinant qui renvoie les camélons dans les orties,

regardez le sans le son (on n'appelle pas ça le monde du silence pour rien)

La pieuvre est la créature extatique qui passe d'un art à un art, touche à tout, touche en tout, passe en touche, jamais à court de tours ou de cartouches. Elle jongle en faits-glissades elle avance en parfaits précipices. Roger Caillois a écrit un essai sur la Pieuvre qui est pour moi un bon point de départ mais qui manque l'essentiel, Roger Caillois est un homme bon, mais il n'avait jamais fait de plongée sous-marine.

Et, for that matter, il n'avait pas accés à l'internet. La pieuvre est dix mille fois plus la créature de l'age cybernétique que l'araignée.

Think about it. The way they move.

Because it's not a "web", silly : it's a sea.


ELASTICITY IN THE CITY-SEA !

Posté par norkhat à 00:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2009

Milk


malamor
http://www.myspace.com/logyu

Milk me donne envie de me mettre au dessin.

Posté par norkhat à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Kabuki de David Mack est un des plus beaux comics
qu'il m'ait été donné de lire.

Une des plus surprenante aussi,
elle commence sur une histoire de Ninja dans un univers totalement cyberpunk
mais dérive rapidement dans des continents d'exploration psychologique
et d'expérimentations graphiques
comme on en a rarement vu.

Presque un style de dessin différent par album
dans le dernier, le cadre des cases est fait de bout d'éventail japonais brisés,
des collages, des dessins, des aquarelles

du Frank Miller impressionniste, de l'Alan Moore empathique...

KABUKI_HC

Comme toute bonne science-fiction, c'est une exploration de l'humain
souvent plus pertinente que toutes les fictions soi-disant "réalistes".

Comme bande dessinée, c'est un jeu virtuose de texte et d'image.
Un art du découpage que l'oeil du lecteur anime et enflamme.
Car c'est dans la gouttière entre deux cases, dans ce blancs entre deux poses,
que l'art séquentiel dont je vous avais parlé avec Scott Mac Cloud
prend tout son sens.

David Mack est un artiste formidable,
le tome Skin Deep, qui se passe dans un asile pour agents secrets dérangés
m'a littéralement mis au bord des larmes par son usage de l'origami.

Cet art du pliage, de la forme, du secret.

Ou comment un carré devient dragon-fly
un nom d'animal, ou un nom
et un verbe.

Vous avez la chance de pouvoir feuilleter les trois premiers tomes sur ce site
http://comics.newsarama.com/kabuki/

C'est un très beau cadeau à faire ou à se faire,
je ne remercierai jamais assez Daniel de me les avoir fait découvrir.


Dans les mois à venir j'espère pouvoir publier des articles plus approfondis sur la bande dessinée,
sur les comics.

For...

Some of the best books I ever read
were comic-books.

Posté par norkhat à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2009

Cyberpunk Garage.

A VOIR!!! LE DEBAT EST RELANCE
Vidéo envoyée par DUM2012

Posté par norkhat à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2009

L'oiseau.


Dans les arbres décharnés, des pies jouent,
lui s'émerveille d'un petit cri d'oiseau
ressemblant à s'y méprendre au son que font
ces vieux appareil photos.

Imaginez son trouble
en s'apercevant que sa pellicule neuve
est déjà pleine.

12 vue souterraine d'un sac obscur que ça s'appelle.

Joies de la photographie, je vous promets la fontaine Nikki de Saint Phalle prise dans la glace !

Posté par norkhat à 05:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

" My hair is the hair of Nu. My face is the face of the
Disk. My eyes are the eyes of Hathor. My ears are the ears
of Ap-uat. My nose is the nose of Khenti-khas. My lips are
the lips of Anpu. My teeth are the teeth of Serqet. My neck
is the neck of the divine goddess Isis. My hands are the
hands of Ba-neb-Tattu. My forearms are the forearms of
Neith, the Lady of Sais. My backbone is the backbone of Suti.
My phallus is the phallus of Osiris. My reins are the reins of
the Lords of Kher-aba. My chest is the chest of the Mighty
one of Terror. My belly and back are the belly and back of
Sekhet. My buttocks are the buttocks of the Eye of Horus.
My hips and legs are the hips and legs of Nut. My feet are the
feet of Ptah. [My fingers] and my leg-bones are the [fingers
and] leg-bones of the Living Gods. There is no member of
my body which is not the member of some god. The god
Thoth shieldeth my body altogether, and I am Ra day by day.
I shall not be dragged back by my arms, and none shall lay
violent hold upon my hands. And shall do me hurt neither
men, nor gods, nor the sainted dead, nor those who have
perished, nor any one of those of ancient times, nor any mortal,
nor any human being. I am he who cometh forth, advancing,
whose name is unknown. I am Yesterday, and Seer of millions."

The Egyptian Book of the Dead

Posté par norkhat à 05:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2009


devant certains moments de certaines oeuvres d'art
des larmes qui ressemblent à l'émotion pure
Alphaville de Godard, et ce poème d'Eluard recomposé par le G. et lu par la K.
dans Histoire(s) du Cinéma, quand une jeune femme commence de réciter
"Pour l'enfant amoureux de cartes et d'estampes"

Devant certaines pages cochées de la Recherche du Temps Perdu

ce pouvoir qu'ont les mots, les images
d'émouvoir.

Le lent tracé de la larme pure.
Cocteau aux yeux peints croisant Jean aux yeux crevés dans le Testament d'Orphée

La raie Manta de la Dolce Vita
Blade Runner, Batty, Colombe.

Orfeu Negro

Je ne suis pourtant pas (si) sentimental ?


Rayonnement des oeuvres...

Energeïa et Energumènes...

Il se trame des choses curieuses dans l'ombre du mental.

Posté par norkhat à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2009

Et laissez quelques commentaires qui que vous soyez
des réactions, des liens vers d'autres endroits, des réfutations
plus de catimini !

Leave some black plumes as a token !

Allons ! du bruit ! de la fureur ! de l'avant ! de l'audace !

qu'on discute un peu, que ça vive !
ce n'est pas le royaume d'I-ME-MINE ici
c'est le Bunker de la Première Rafale !

Posté par norkhat à 02:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]