Au Bunker de la dernière Rafale

............le blog de Norkhat 0_O ...sous le signe du Capricorne et du hasard-objectif...

19 février 2009

L'Anti-Gilliath.

La pieuvre est un animal fabuleux, détourné à des fins de propagande et de cauchemar.
C'est un animal d'encre, de formes et d'ombres.
De couleurs.
C'est un art de l'espace.


J'aimerai écrire un texte, pour une plus juste répartition des pieuvres dans l'imaginaire humain.

En attendant je vous propose ce petit film fascinant qui renvoie les camélons dans les orties,

regardez le sans le son (on n'appelle pas ça le monde du silence pour rien)

La pieuvre est la créature extatique qui passe d'un art à un art, touche à tout, touche en tout, passe en touche, jamais à court de tours ou de cartouches. Elle jongle en faits-glissades elle avance en parfaits précipices. Roger Caillois a écrit un essai sur la Pieuvre qui est pour moi un bon point de départ mais qui manque l'essentiel, Roger Caillois est un homme bon, mais il n'avait jamais fait de plongée sous-marine.

Et, for that matter, il n'avait pas accés à l'internet. La pieuvre est dix mille fois plus la créature de l'age cybernétique que l'araignée.

Think about it. The way they move.

Because it's not a "web", silly : it's a sea.


ELASTICITY IN THE CITY-SEA !

Posté par norkhat à 00:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2009

Milk


malamor
http://www.myspace.com/logyu

Milk me donne envie de me mettre au dessin.

Posté par norkhat à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Kabuki de David Mack est un des plus beaux comics
qu'il m'ait été donné de lire.

Une des plus surprenante aussi,
elle commence sur une histoire de Ninja dans un univers totalement cyberpunk
mais dérive rapidement dans des continents d'exploration psychologique
et d'expérimentations graphiques
comme on en a rarement vu.

Presque un style de dessin différent par album
dans le dernier, le cadre des cases est fait de bout d'éventail japonais brisés,
des collages, des dessins, des aquarelles

du Frank Miller impressionniste, de l'Alan Moore empathique...

KABUKI_HC

Comme toute bonne science-fiction, c'est une exploration de l'humain
souvent plus pertinente que toutes les fictions soi-disant "réalistes".

Comme bande dessinée, c'est un jeu virtuose de texte et d'image.
Un art du découpage que l'oeil du lecteur anime et enflamme.
Car c'est dans la gouttière entre deux cases, dans ce blancs entre deux poses,
que l'art séquentiel dont je vous avais parlé avec Scott Mac Cloud
prend tout son sens.

David Mack est un artiste formidable,
le tome Skin Deep, qui se passe dans un asile pour agents secrets dérangés
m'a littéralement mis au bord des larmes par son usage de l'origami.

Cet art du pliage, de la forme, du secret.

Ou comment un carré devient dragon-fly
un nom d'animal, ou un nom
et un verbe.

Vous avez la chance de pouvoir feuilleter les trois premiers tomes sur ce site
http://comics.newsarama.com/kabuki/

C'est un très beau cadeau à faire ou à se faire,
je ne remercierai jamais assez Daniel de me les avoir fait découvrir.


Dans les mois à venir j'espère pouvoir publier des articles plus approfondis sur la bande dessinée,
sur les comics.

For...

Some of the best books I ever read
were comic-books.

Posté par norkhat à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]